Matériel

Matériel utilisé pour ma pratique photo

Sur les tournages il me fallait un boitier de très petite taille pour toujours l'avoir pendu à ma
ceinture. J'utilise un Canon 100D équipé d'optique pancake : un 24 et un 40mm, secondés par un 100
macro Canon pour les portraits et pour la fixation à la ceinture, un système spyder simplifié , très
efficace .

J'ai supprimé le système tactile et "protégé "le boitier avec de nombreuse couches de permacel. C'est
un gaffer papier noir que l'on utilise à de multiple occasions dans le cinéma, solide, il présente
l'avantage de ne laisser aucune trace de colle lorsqu'on l'enlève (en cas de revente). Comme on peut
le voir sur la photo du 5D, il recouvre presque tout le boitier y compris certaines commandes que je
n'utilise jamais. Je ne travaille qu'en mode manuel, donc pas besoin du reste. En dehors de protéger
des chocs ou des rayures cela donne un coté vieux matériel pas très attirant et c'est tant mieux pour
limiter un peu le risque de vol. Bien sûr pour les adeptes du point rouge ou des marques affichées, ça
le fait moyen …

Depuis le début de ma pratique photo j'ai toujours privilégié la qualité optique.
Je travaille de préférence avec des focales fixes :
– en Sygma : un 85 et un 50 de la série art.
– en Canon : un 16/35 série L et un100 macro série L. Le 16/35 sera bientôt remplacé par deux focales
fixes .

Chaque optique est protégée par un neutre que je supprime lorsque j'utilise le 100 en version macro.
Le tout étant recouvert de permacel (surtout le liseré rouge).

– un pied Benro carbone pour le poids avec une télécommande filaire. Pas de HF : avec les piles c'est
plus lourd et elle sont toujours vides lorsque l'on en a besoin .
– un pinceau pour les optiques et de retour à la maison un pinceau rotatif anti-statique pour le
capteur, si utile .
– dans mon sac j'ai des protections, à savoir des boules Quiès (concert ou courses de f1), des genouillères pour la macro mais aussi en d'autres occasions, un kway pour la pluie que j'utilise le plus souvent comme couverture pour la macro. J'ai deux boites pour mes cartes mémoire : une pour les cartes vierges et une autre de couleur différente pour les pleines .

J'ai une technique personnelle pour être à peu près sûr de ne pas surcharger mon sac : régulièrement je le vide pour le nettoyer et tout ce qui n'a pas servi lors des sorties précédentes est systématiquement enlevé. Rien de pire qu'un sac trop lourd.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *