technique forge

Projet d’un ensemble de lames :
l’éclat des Maures

Petit historique : le 15 août 44 à 8h00 les alliés débarquent en Provence sur 18 plages entre Toulon et Cannes. C’est l’opération Dragon. Dans la nuit du 14 au 15, 9000 parachutistes anglo-saxons, sous les ordres du général américain Roberts T Frédéric sont largués dans l’arrière-pays entre le massif des Maures et l’ Esterel . en deux jours 115 000 hommes touchent terre.

Lors de mes sorties photos j’avais souvent remarqué de très nombreux éclats d’obus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est alors qu’est née l’idée de forger un ensemble de lames issues de ces fragments  ramassés sur place. Petits détails techniques il existe deux types d’obus : ceux en acier et ceux  en fonte, évidemment on ne peut forger que les obus en acier. Ils étaient plus compliqués à fabriquer  mais avaient une contenance en explosifs plus importante.

Même si cela semble évident , je précise que je ne travaille que des éclats totalement inertes. Il va s’en dire que forge et poudres ne font pas bon ménage.

Après les avoir sélectionnés,  je vais les forger une première fois pour en tirer un barreau. J’ai décidé de faire des lames en plates semelles et elles seront travaillées au plus près de la forme. Le manche sera fait en cad,  bois présent en abondance dans la plaine des Maures.

Pour les rivets je vais récupérer le laiton qui se trouve à la base des obus et le faire fondre pour en obtenir des tiges (voir photo ci-contre).

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *